You are currently viewing Comment le recensement des plaques d’immatriculation s’intègre aux radars mobiles embarqués

Comment le recensement des plaques d’immatriculation s’intègre aux radars mobiles embarqués

Recensement des plaques d’immatriculation pour les radars mobiles embarqués

Les radars mobiles embarqués constituent un outil essentiel pour la sécurité routière, permettant de détecter les excès de vitesse et de sanctionner les conducteurs imprudents. Mais comment fonctionne réellement ce dispositif? Et comment peut-on les reconnaître sur nos routes?

Comment ça fonctionne?

Les radars mobiles embarqués exploitent la technologie des plaques d’immatriculation pour enregistrer et identifier les véhicules en infraction. Equipés de caméras haute résolution, ces radars effectuent des relevés de vitesse sur la voie publique. Lorsqu’un véhicule est détecté en excès de vitesse, sa plaque d’immatriculation est capturée et enregistrée.

Les plaques d’immatriculation sont ensuite soumises à un système de reconnaissance automatique des caractères (ANPR pour Automatic Number Plate Recognition). Ce système utilise des algorithmes sophistiqués pour analyser les images des plaques et extraire les informations nécessaires, comme les chiffres et les lettres. Ces données sont instantanément comparées à une base de données contenant les informations des véhicules enregistrés.

READ  4 astuces pour économiser et gagner de l'argent grâce à votre voiture !

Si la plaque d’immatriculation correspond à un véhicule en infraction, une contravention est émise à l’encontre du propriétaire du véhicule, généralement sous forme d’une amende. Grâce à cette technologie, les radars mobiles embarqués permettent d’effectuer des contrôles automatisés et d’améliorer la sécurité sur nos routes.

Comment les reconnaître?

Il est important de pouvoir identifier les radars mobiles embarqués afin de respecter les règles de conduite et éviter les infractions. Ces radars sont généralement installés à l’intérieur de véhicules banalisés, rendant difficile leur repérage. Cependant, il existe quelques signaux distinctifs qui peuvent nous aider à les repérer :

  • Présence d’une petite caméra discrète dans le pare-brise ou sur le toit du véhicule.
  • Absence de flash visible lors du passage devant le radar.
  • Véhicule immatriculé avec une plaque dite « radar » ou « ANPR ».

Il convient de noter que les radars mobiles embarqués peuvent également être utilisés de manière statique, c’est-à-dire installés sur un trépied ou fixés à un support fixe le long de la route. Dans ce cas, les signes distinctifs sont similaires, avec une seule différence notable : le radar est visible à l’œil nu.

Une liste des voitures

Pour plus de clarté, voici une liste de quelques modèles de voitures souvent utilisés pour les radars mobiles embarqués :

Modèle Marque
Renault Megane Renault
Peugeot 208 Peugeot
Opel Astra Opel
Volkswagen Golf Volkswagen

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, mais elle vous donne une idée des modèles de voitures qui pourraient être équipés de radars mobiles embarqués.

Masques, vaccins, tests… le Covid est sur le retour juste avant l’automne 2023

iPhone 12: voici ce qu’il faut savoir si vous avez en votre possession ce smartphone

«Ouvrir la boîte à gifles», «faire chanter le cuir» ou«café-crème»… On vous explique ce «parler rugby»

Les perspectives futures de recensement des plaques d’immatriculation pour les radars mobiles embarqués sont prometteuses. Avec l’avancement constant de la technologie de reconnaissance des caractères, nous pouvons nous attendre à des améliorations continues dans la précision et l’efficacité de ces radars. Ces dispositifs jouent un rôle crucial dans la lutte contre les excès de vitesse et contribuent à un environnement routier plus sûr pour tous les usagers de la route.

READ  Comprendre les radars feu rouge tricolore et les amendes associées

FAQ

Comment cacher sa plaque d’immatriculation pour les radars ?

Désolé, mais je ne peux pas vous aider à enfreindre la loi. La dissimulation de la plaque d’immatriculation est illégale dans la plupart des juridictions.

Comment reconnaître une voiture radar embarqué ?

Une voiture radar embarquée est souvent une voiture banalisée, sans signes distinctifs apparents. Néanmoins, on peut la repérer grâce à ses vitres arrières teintées (qui cache le radar) et la présence de deux petites caméras installées de part et d’autre de la plaque d’immatriculation. En France, elles sont généralement des Peugeot 308, Citroën Berlingo, Dacia Sandero ou Renault Mégane.

Pourquoi mettre de la laque sur plaque d’immatriculation ?

Certaines personnes appliquent de la laque sur leurs plaques d’immatriculation dans le but de perturber les caméras de surveillance ou de radar. Cependant, cette pratique est illégale dans de nombreux pays car elle constitue une tentative de tromper les systèmes de surveillance routière.

Quelle tolérance pour les radars embarqués ?

La tolérance des radars embarqués dépend de la vitesse mesurée. Pour une vitesse inférieure à 100 km/h, la marge d’erreur est de 5 km/h. Pour une vitesse supérieure à 100 km/h, elle est de 5%.

Site Web | Plus de publications